Shutterstock
Shutterstock

il est impressionnant de constater à quel point le sujet de l’Europe est à peine évoqué par les Gilets jaunes. Je regarde leurs forums, je lis leurs publications, j’écoute leurs interviews, et jamais – ou quasiment jamais – n’entends-je parler de l’Union européenne, de l’éventualité d’un Frexit, de la dilution en cours de la France dans un ensemble de plus en plus fédéraliste etc.

Ce qui se passe en ce moment est consternant : des Français se plaignent de conséquences mais oublient totalement de s’intéresser aux causes.

La vente des bijoux de famille de la France vous scandalise ? C’est l’Europe.

La mort des services publics de proximité ? C’est l’Europe.

Le remplacement de tous les services publics par des opérateurs privés ? C’est l’Europe.

L’absence de frontières ? C’est l’Europe.

Etc. etc. etc.

Et pendant que les Gilets jaunes se focalisent sur les effets… la majorité en place peut augmenter les causes et pousser, pendant que personne ne regarde, à une intégration européenne encore plus puissante, toujours plus puissante.

Etonnant, non ?