360b / Shutterstock
360b / Shutterstock

Le Parti populaire européen (PPE), le principal groupe politique (droite et centre droit) du Parlement européen, a lancé lundi 4 mars la procédure d’exclusion du Hongrois Viktor Orban et de son parti, le Fidesz.

« Douze partis membres du PPE de 9 pays ont demandé l’exclusion ou la suspension du Fidesz. C’est la question qui sera discutée lors de l’assemblée politique du 20 mars. La décision appartient à tous les membres du PPE et je ne peux pas anticiper quelle sera l’issue de la discussion », a détaillé le président du parti, le Français Joseph Daul.

En octobre 2018, M. Juncker avait estimé, dans une interview auMonde, que « M. Orban n’[avait] plus sa place au sein du PPE » « Même si je respecte l’homme, je vois beaucoup d’incompatibilités entre ses paroles et les valeurs chrétiennes-démocrates sur lesquelles la famille PPE est fondée. »

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote