Shutterstock
Shutterstock

Une personne qui aurait été contaminée par la dengue, lors de son séjour en Afrique, se trouvait à l’hôpital Samuel-Pozzi de Bergerac entre le 14 et le 19 juin, selon divers médias français.

Le 2 juillet, une équipe de l’Entente interdépartementale de démoustication du littoral méditerranéen (EID-Med) y interviendra pour attester de la présence du moustique tigre, vecteur potentiel du virus, selon un communiqué de l’Agence régionale de santé, du préfet et du département de la Dordogne, auquel se réfère des médias.

«L’objectif étant d’éliminer les moustiques présents dans les lieux fréquentés par le cas de dengue, afin d’éviter tout risque de propagation du virus dans l’hypothèse où ils auraient été contaminés en piquant cette personne», lit-on.

D’après le communiqué, l’insecticide sera pulvérisé au passage d’un véhicule ainsi qu’à pied et à l’aide d’appareils portatifs, sur le boulevard Albert-Calmette à hauteur de l’hôpital et dans les rues Joachim-du-Bellay et Ambroise-Paré.


Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service en toute sécurité a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Tous les patriotes doivent nous rejoindre pour que jamais notre voix ne se taise !

Pour cette raison, nous avons mis en place quatre types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel