DR
DR

Commentant le problème de l’immigration, Orbán a déclaré qu’au cours des six dernières années, depuis 2015, des clôtures frontalières ont été construites non seulement par la Hongrie mais aussi par la Grèce, l’Espagne, la Bulgarie, la Slovénie, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie et la Pologne. Cela montre que la position de la Hongrie, qu’elle a adoptée “en solo” en 2015, devient lentement un point de vue majoritaire en Europe, a-t-il déclaré.

“La Hongrie a assumé l’entière responsabilité de l’endiguement de l’immigration illégale le long de la section méridionale de la frontière extérieure de l’UE, et il incombe maintenant à l’UE de contribuer équitablement à nos efforts et à nos dépenses“, a écrit M. Orbán.

“C’est au peuple hongrois de décider qui doit être autorisé à entrer dans le pays et avec qui il veut vivre”, a-t-il ajouté.

Orbán propose à l’UE d’ouvrir des couloirs à travers son pays pour que les migrants atteignent l’Europe occidentale : « S’ils vous font du bien, prenez-les ! »

Print Friendly, PDF & Email