DR
DR

C’est la phrase clef de l’intervention du Président américain à la tribune de l’ONU. Extrait :

La liberté et la démocratie doivent être constamment protégées en dehors de nos frontières ou dans notre pays.

Nous devons toujours rester sceptiques à l’égard de ceux qui veulent la conformité et le contrôle.

Même dans les pays libres, nous observons des signes alarmants et de nouveaux défis pour la liberté. Un petit nombre de médias sociaux ont acquis un pouvoir immense sur ce que nous avons le droit de voir et ce que nous avons le droit de dire.

Une nouvelle classe politique s’est installée. Elle est ouvertement dédaigneuse et défiante à l’égard des volontés du peuple.

Une bureaucratie sans visage opère en secret et affaiblit le pouvoir démocratique.

Des médias et institutions académiques lancent des assauts sans merci sur notre histoire, nos traditions et nos valeurs.

Aux États-Unis, mon administration a clairement indiqué aux entreprises de médias sociaux que nous défendrons le droit à la liberté d’expression.

Une société libre ne peut permettre aux géants des médias sociaux de faire taire la voix du peuple. La parole d’un peuple libre ne doit jamais, JAMAIS, être mise sous silence, contrainte ou censurée par son voisin de palier.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote