« Les minettes n’osent plus se dénuder parce qu’elles ont peur du regard des hommes. Si je me souviens bien c’était plutôt agréable », blague Jo. Selon une étude Ifop pour le site viehealthy.com , seules 19 % des Françaises de moins de 50 ans se mettent parfois seins nus. « Elles étaient 29 % il y a seulement trois ans , et deux fois plus (43 %) en 1984. Notre étude confirme que la pratique du monokini dégringole », explique François Kraus qui a dirigé cette analyse sur 5.000 femmes.

« Chez les moins de 25 ans, c’est la crainte de regards concupiscents et pour 51 % d’entre elles la peur de faire l’objet d’agressions. On peut parler d’un effet MeToo à la plage. » Le mouvement semble avoir apporté un désir de se protéger plutôt qu’une libération.

« Notre étude montre que les Français sont plus gênés par le burkini que par une femme complètement nue. Dans ce rejet, il y a une composante islamophobe, mais aussi une sorte d’incompréhension car depuis cinquante ans, la plage est le lieu où l’on se dénude. »

Étude Ifop pour viehealthy.com, réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 11 au 15 avril auprès d’un échantillon représentatif de 5 026 femmes de 18 ans et plus, résidant en Italie, en Espagne, en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. 

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote