DR
DR

Les forces de l’ordre parisiennes et la justice sont rompues à traiter ces affaires qui surviennent très souvent dans des quartiers animés mais aussi peuplés de rôdeurs. Si les victimes osent davantage porter plainte, les enquêtes restent difficiles à mener.

« Tous les week-ends, on traite une ou deux affaires de viols sur des femmes qui sortent de soirée à Paris. » C’est le triste constat d’un commissaire expérimenté alors qu’une jeune touriste et qu’une femme de 34 ans, ont été abusées, ce week-end du 10 et 11 septembre par des prédateurs, croisés au Champ-de-Mars (VIIe) et dans l’avenue Pierre-Mendès-France (XIIIe). L’agresseur de cette ressortissante canadienne devait être mis en examen, ce lundi devant un juge d’instruction du palais de justice et un mandat de dépôt a été demandé par le parquet. « Mes collègues ont fait preuve d’une belle efficacité en interpellant ces deux violeurs présumés peu après les faits », remarque le délégué Alliance Yoann Maras.

Print Friendly, PDF & Email