DR
DR

Les lanceurs de balles de défense (LBD) ont été évoqués à la conférence de presse commune entre Emmanuel Macron et Angela Merkel ce mercredi.

« Comme vous le savez il y a déjà eu une politique de très grande limitation et de transparence de ces matériels avec une doctrine claire établie et des caméras mises en place pour s’assurer d’une bonne utilisation du suivi », a réagi Emmanuel Macron face aux critiques. Le suivi est aussi « assuré par les corps d’inspection nécessaires, quand des abus sont dénoncés », a-t-il poursuivi.

« A ce titre, la meilleure manière d’éviter ces utilisations et ces cas est d’éviter d’avoir des gens qui considèrent que le samedi après-midi est fait pour casser des vitrines, des institutions ou attaquer les forces de l’ordre. Je le dis très simplement, je ne laisserai pas les forces de l’ordre sans aucun moyen, ni d’assurer l’ordre public, ni de se défendre face à des gens qui arrivent aujourd’hui armés et avec les pires intentions », a-t-il martelé.

La veille le président Macron avait dénoncé « la démocratie de l’émeute » et mercredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a fustigé ceux qui veulent « casser, piller, voler, brûler, violenter pour ne pas dire tuer les représentants de l’ordre public ».

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote