Shutterstock
Shutterstock

Dans quelques mois, nous allons être invités à revenir vers les urnes pour élire des députés européens. Cette année, dans la situation de crise grave que vit le pays, le résultat de ces élections aura plusieurs effets, dont certains à domicile.

Nous le savons depuis les déclarations de quelques pontes de La République En Marche, l’objectif officiel du parti présidentiel est de continuer à abandonner des pans entiers de souveraineté nationale pour les transmettre à l’Union européenne. L’une des étapes de ce détricotage de la France est de transformer le siège permanent de la France au Conseil de Sécurité de l’ONU en un siège européen. Il s’agit de faire des nations européennes de simples états-régions comme le sont les états américains.

C’est un projet, qui a le mérite d’être clair : une fédération qui noie une bonne fois pour toutes les antiques nations européennes. Le veut-on ? Le voulez-vous ? Telle est la véritable question, la seule question qui mérite d’être posée maintenant.

Jusqu’à aujourd’hui, la quasi intégralité de la “construction européenne” (en fait les déconstructions nationales) s’est faite sans l’accord des peuples. Êtes-vous d’accord pour continuer ainsi, ou voulez-vous reprendre le contrôle de votre propre destin ?

Nous sommes en droit de nous poser ces questions, sans a priori, mais sans aucun tabou non plus. De la réponse de chacun à ces questions découlera le choix de son vote. Pour cela, en effet, les élections européennes qui viennent sont d’une importance majeure.


Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Pour cette raison, nous avons mis en place trois types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel