DR
DR

Ce résultat est historique : jamais jusqu’ici un gouvernement suédois ne s’était appuyé au Parlement sur le parti nationaliste des Démocrates de Suède (SD), grand vainqueur des élections.

Le scrutin a été marqué par une progression fulgurante des Démocrates de Suède depuis les dernières législatives, puisqu’ils gagnent des voix, selon le média The Local, dans tous les territoires où ils étaient déjà implantés, et sont même par endroits en première position devant le centre droit.

Le première ministre Magdalena Andersson a reconnu la défaite de la gauche et la victoire du bloc droite et de l’extrême droite aux élections législatives, après un comptage quasi complet des voix. En conséquence, la dirigeante sociale-démocrate a annoncé, au cours d’une conférence de presse, sa démission, qui sera officiellement présentée jeudi.

Print Friendly, PDF & Email