Daniel jakulovic / Shutterstock
Daniel jakulovic / Shutterstock

Invitée de la chaîne LCI ce dimanche, le porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye a détaillé les motivations derrière ce plan.

«Il y a un certain nombre d’endroits dans notre pays où il y a du repli communautaire, une volonté de se séparer de ce que sont les valeurs et les lois de la République», a-t-elle expliqué : «Dans ces endroits où il y a une volonté manifeste de certains -qui notamment usent de l’islamisme politique pour définir une forme d’alternative à la République, qui séparent un certain nombre de gens du reste de la République-, on doit être capables d’y répondre».

Le président Emmanuel Macron avait annoncé fin janvier, lors du dîner annuel des organisations arméniennes, qu’il prendrait prochainement une initiative «sur la lutte contre le communautarisme, le séparatisme dans l’État et les ingérences étrangères qui le nourrissent». Interrogée, Sibeth Ndiaye s’est refusée à préciser si le plan serait porté par le chef de l’Etat «ou quelqu’un d’autre».

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote