DR
DR

Miracle de l’architecture de l’Ars Francorum, sommet de notre civilisation que tant veulent abattre, la voûte dite “gothique” de la cathédrale Notre-Dame de Paris a tenu.

C’était ce qu’il fallait préserver avant tout. La voûte, 33 mètres au-dessus du sol, protège l’intérieur, la voûte protège les trésors et les oeuvres, la voûte protège la structure.

Contrairement à ce que suggérait sur Twitter le président américain – dont la culture en architecture gothique est toute relative, semble-t-il – utiliser un Canadair aurait signifié signer l’arrêt de mort de la cathédrale : les six tonnes d’eau libérées d’un coup auraient immédiatement fait s’écrouler la voûte.

Une fois que les portes se sont ouvertes, on a pu constater que malgré la violence du choc thermique de l’incendie et du choc physique de la chute de la flèche (qui a occasionné le trou béant qu’on peut voir en illustration ci-dessus), l’intérieur de la cathédrale est intact. Même si l’orgue n’a pas survécu, même si des rosaces sont peut-être perdues à jamais, il faut répéter cette phrase, la crier même s’il le faut : la cathédrale est sauvée.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote