DR
DR

The Telegraph a appris que la Turquie accordait la citoyenneté à de hauts responsables d’une cellule terroriste du Hamas, ce qui fait craindre que le groupe palestinien ait plus de liberté pour préparer des attaques contre des citoyens israéliens dans le monde entier.

Les papiers d’identité turcs vus par The Telegraph montrent qu’au moins un des 12 membres haut placés du Hamas, qui utilisent le pays comme base d’opérations, a reçu la citoyenneté turque et un numéro d’identité à 11 chiffres.

Selon une source de haut niveau, sept des douze agents ont reçu la citoyenneté turque, ainsi que des passeports, tandis que les cinq autres sont en train de les recevoir. Dans certains cas, les agents vivent sous des alias turcs.

Le Hamas est proscrit par les États-Unis et l’Union européenne en tant qu’organisation terroriste, tandis qu’en Grande-Bretagne, la branche armée du groupe a été interdite. Le Hamas affirme que son principal objectif est de libérer les Palestiniens de l’occupation israélienne et d’établir un État islamique.

Cependant, la Turquie insiste sur le fait que le groupe est un mouvement politique légitime qui a été démocratiquement élu à Gaza.

Une source de premier plan dans la région a dit des concernés : « Ce ne sont pas des fantassins mais les plus hauts responsables du Hamas en dehors de Gaza. Ils collectent activement des fonds et dirigent des agents pour mener des attaques à l’heure actuelle ».

« Le gouvernement turc a cédé aux pressions exercées par le Hamas pour accorder la citoyenneté à ses agents, leur permettant ainsi de voyager plus librement, mettant en danger d’autres pays qui ont inscrit le Hamas sur la liste des groupes terroristes », a déclaré la source.

Lorsqu’il a été contacté par The Telegraph au sujet de ces allégations, un porte-parole du gouvernement turc a refusé de commenter ce qu’il a décrit comme des allégations sans fondement contre la Turquie par un gouvernement étranger.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote