DR
DR

Selon des informations révélées par le rectorat, le chef d’établissement a porté plainte le 10 décembre à la suite  d’”un message menaçant sur la boîte vocale du collège“.

Le parquet de Versailles a confirmé avoir enregistré une plainte “pour outrage et menace de crime ou de délit contre personne chargée de mission de service public“.

Il faut rappeler que des échanges de courriels entre Samuel Paty, sa hiérarchie et ses collègues, avaient révélé des décalages de point de vue entre les parties. D’un point de vue plus général, l’Éducation nationale a été accusée par une partie de l’opinion publique de n’avoir pas soutenu l’enseignant.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote