Mettant gravement en danger les vies des migrants auxquels ils font miroiter des paradis inexistants, les passeurs obtiennent parfois la complicité d’ONG qui se chargent de sauver en mer les malheureux qui ont utilisé leurs services rémunérés. Ces agissements inhumains ont été dénoncés par le ministre de l’intérieur, soulevant un tollé à gauche. L’avocat Gilles-William Goldnadel apporte quelques éclaircissements.


Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service en toute sécurité a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Tous les patriotes doivent nous rejoindre pour que jamais notre voix ne se taise !

Pour cette raison, nous avons mis en place quatre types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel