Shutterstock
Shutterstock

L’écrivain et journaliste Radu Portocală a exhumé du Tome VIII des Oeuvres complètes de François Arago (Paris, Gide Éditeur, 1958), un relevé des températures maximales enregistrées à Paris entre 1705 et 1853. À partager avec celles et ceux qui geignent qu’il n’a “jamais fait aussi chaud à Paris”

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote