DR
DR

Renault est dans une situation extrêmement délicate. La marque au losange détient 68% des parts d’Avtovaz / Lada qui est la marque la plus importante en Russie avec 21% de parts de marché sur les véhicules neufs. Pour Renault, cela représente près de 500.000 véhicules neufs vendus l’an dernier soit presque autant qu’en France.

Seulement, le conflit persistant entre la Russie et l’Ukraine et les menaces de sanctions économiques de l’occident font que Renault se trouve dans une situation où la vente de ses parts Avtovaz était devenue inéluctable.

Renault aurait donc finalement vendu ses 68% de parts d’Avtovaz / Lada à Nami, un institut de science qui dépend du ministère russe de l’Industrie et du Commerce pour un rouble symbolique.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gérard BESSON
Gérard BESSON
18 jours il y a

Comme disait Clémenceau: « La guerre ! C’est une chose trop grave pour la confier aux militaires », le vrai français devra se dire : « L’industrie est une chose trop sérieuse, et ne doit pas être dirigée par des politiciens ».
D’ailleurs, toutes nos précieuses industries ont été bradées à nos concurrents par des politiques.