DR
DR

Ce que chacun avait subodoré ne peut désormais plus être masqué : l’attaque au couteau qui a coûté la vie à 3 fonctionnaires de la préfecture de police jeudi était bien un acte de terrorisme musulman.

Nous savions déjà que l’auteur des faits avait, selon le témoignage d’un voisin, émis des cris religieux en pleine nuit. Nous connaissions aussi sa récente conversion au culte fondé par Mahomet au début du VIIème siècle, conversion dont on nous avait indiqué qu’elle avait été motivée par son épouse, dont c’était la religion.

Nous en savons désormais beaucoup plus. Tellement plus en fait que le parquet national antiterroriste s’est saisi de l’enquête.

Le parquet national antiterroriste prend désormais la main sur le parquet de Paris et l’enquête est maintenant ouverte pour « assassinats » et « tentatives » sur « personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste ».

La piste terroriste est donc désormais privilégiée après les perquisitions et la thèse de la préméditation (assassinats) est retenue.

La saisine du parquet national antiterroriste s’explique par des découvertes lors des premières investigations.

Selon Le Parisien, l’auteur de l’attaque aurait évoqué l’achat du couteau en céramique avec sa femme par sms. L’épouse aurait répondu en substance « Seul Dieu te jugera ». La garde à vue de celle-ci a d’ailleurs été prolongée.

Par ailleurs, Le Parisien précise également qu’au moins l’une des victimes a été égorgée.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote