Shutterstock
Shutterstock

Les 13 Français soupçonnés d’être des combattants de l’Etat islamique et qui ont été remis par les forces arabo-kurdes de Syrie aux autorités irakiennes « seront jugés selon la loi irakienne », a déclaré le président irakien, lundi 25 février à Paris. Barham Saleh sortait d’un entretien avec le président Emmanuel Macron à l’Elysée.

Ces 13 Français « sont accusés d’avoir commis des crimes contre des Irakiens, des installations irakiennes en Irak », a précisé Barham Saleh. Il a ajouté que « toute personne accusée d’avoir commis des crimes en Irak, contre le peuple irakien, contre les installations irakiennes, nous la recherchons pour la juger » devant des tribunaux irakiens.

Somme toute, une très bonne nouvelle pour la France.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote