La présidente du Conseil régional d’Île de France, Valérie Pécresse, était l’invitée de BFMTV ce lundi matin. Elle s’est posée en opposante déterminée à Emmanuel Macron à droite.

Bien sûr, elle a répété que « la question des personnes n’était pas à l’ordre du jour« , que la « guerre des egos » ne devait pas prendre le pas sur “la bataille des idées” , mais difficile de ne pas entendre que Valérie Pécresse a des vues sur la présidentielle 2022. Notre journaliste Jean-Jacques Bourdin recevait ce lundi matin la présidente du Conseil régional d’Île-de-France, au sortir du week-end de rentrée de son mouvement « Libres » à Brive-la-Gaillarde. Interrogée sur le prochain scrutin présidentiel, elle a lancé:

« Je pense à 2022 car je suis obsédée par l’idée que si Macron échoue nous aurons Marine Le Pen. Donc je me retrousse les manches. Je me battrai donc pour construire une alternative crédible à Macron.  »

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote