DR
DR

Interpellé le 5 mars par les policiers de la DGSI en région parisienne, cet homme a été mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et écroué. Selon nos confrères du Parisien, les investigations révèlent qu’il avait effectué plusieurs repérages d’édifices chrétiens.

Il avait une trentaine d’années et il a été interpellé le 5 mars dernier : Partisan de l’organisation État islamique (EI), il est soupçonné d’avoir projeté une action violente contre des édifices chrétiens, notamment une église. Les enquêteurs ont mis au jour divers repérages aux abords de sites de la communauté catholique.

Toujours selon Le Parisien, à l’issue de sa garde à vue, le suspect a été mis en examen le 8 mars pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placé en détention provisoire. Il s’agit du deuxième projet d’action violente déjoué par la DGSI en 2024. 

À l’approche des Jeux olympiques, cette affaire très sensible illustre le haut niveau de la menace terroriste en France.

Print Friendly, PDF & Email