La manie du Gouvernement et du Président de présenter tout ce qui relève d’une initiative individuelle douteuse voire frauduleuse de l’Elysée comme le résultat d’un dysfonctionnement collectif commence à se voir un peu trop. L’affaire Fillon pourrait très bien marquer la fin de ce système de fausse transparence et de consultations-bidon. Le recours au conseil de la Magistrature soi-disant pour faire la lumière n’a abusé personne, il s’agit d’éteindre au contraire.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote

CLIQUEZ POUR LE RECEVOIR !

CLIQUEZ POUR LE RECEVOIR !