Jordan Bardella, président du RN, est revenu sur la décision du conseil municipal de Grenoble d’autoriser le port du burkini dans les piscines municipales.

Face à la polémique, le député européen hausse le ton. «Le burkini est un accoutrement islamiste, une provocation politico-religieuse. Si Éric Piolle pense que le burkini est un progrès social, il faut qu’il se présente aux élections à Kaboul en Afghanistan», a-t-il dit.

Au terme de deux heures et trente minutes de débats, les conseilleurs municipaux avaient adopté lundi à une courte majorité  une modification du règlement intérieur des piscines de Grenoble, se traduisant par l’autorisation du port du burkini,  mais aussi pour les femmes de se baigner seins nus et à tous les baigneurs de porter un maillot les protégeant du soleil.

Dans la foulée,   le président (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a dénoncé une forme de «séparatisme» et annoncé que la Région cesserait immédiatement de verser tout subvention à la municipalité.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote