Shutterstock
Shutterstock

La SNCF a commandé à Yves Cochet un texte de science-fiction à 50.000 euros. Non, vous ne rêvez pas !

Ce sont nos confrères du Point qui ont révélé cette nouvelle affaire.

« Louise est inquiète car elle doit livrer des poireaux au marché de la gare de Lyon et parce qu’une partie de ses légumes a gelé. Il se peut qu’en raison de la météo l’intermittence électrique s’applique et rende impossible aujourd’hui la circulation des trains biorégionaux vers Paris. La gare de Saint-Yon ayant été réhabilitée en 2032, elle peut désormais se rendre un jour sur deux à Paris dans la galerie maraîchère de la gare de Lyon. Elle peut aussi se rendre à Arpajon depuis Saint-Yon. Comme c’est une bonne marcheuse, elle fait parfois cinq kilomètres à pied sur la voie de l’ancien GR de loisirs devenu un axe de marche très fréquenté pour rallier Paris. Mais dans quel monde vit Louise  ? »

Louise, pour le dire vite, vit dans l’Île-de-France imaginée pour 2050 par l’institut Momentum d’Yves Cochet, ancien ministre de l’Environnement et collapsologue radical. Le rapport « Biorégions 2050, l’Île-de-France après l’effondrement » a été commandé à Momentum par le Forum Vies mobiles de la SNCF, un think tank que l’entreprise publique a créé en 2011, qu’elle finance à 100 % (à hauteur de 2 millions d’euros par an) et dont Yves Cochet a rejoint le comité d’orientation il y a quelques années. L’objet de ce think tank : réfléchir à la question des mobilités, à l’heure du dérèglement climatique.

Résultat, 50.000 euros pour l’institut d’Yves Cochet. Et ça, ce n’est pas de la fiction.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote