DR
DR

Selon nos confères du Point :

Philippe Charlier signe un nouveau scoop  ! Ce médecin légiste, paléo-anthropologue qui s’était jusque-là penché sur les dépouilles d’Agnès Sorel, Jeanne d’Arc et Richard Cœur de lion révèle que Louis IX n’est pas mort de la peste comme on le croyait jusque-là, mais du scorbut. Pour parvenir à cette conclusion, Philippe Charlier, maître de conférences, a analysé la mandibule du monarque décédé en 1270, à Tunis, à l’âge de 56 ans.

L’examen de la relique, qui est authentique et conservée à Notre-Dame de Paris, au scanner, doublé d’une datation au carbone 14 et d’une confrontation avec des données historiques et artistiques, « a montré que, contrairement à ce qui a été dit et écrit pendant des siècles, Saint Louis n’est pas mort de la peste, mais d’une carence aiguë en vitamine C qui a attaqué la gencive, puis l’os. Une surinfection locale et/ou généralisée (bactérienne, virale ou même parasitaire) a pu survenir sur cet état de fragilité physiologique relative, et finir par tuer le roi… », publie le chercheur.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote