DR
DR

Cindy Crawford, qui sait de quoi elle parle, avait un beau jour de bonté informé toute la presse que Richard Gere, malgré le diminutif de son prénom, était en fait très modestement doté. Il semble donc qu’il compense comme il peut, entre autres par la notoriété, le star system. Les demoiselles sont peut-être moins regardantes sur les équipements lorsqu’ils sont portés par un VIP, qui sait ?

Mais, dans le cas de Gere, même le statut précaire de star – l’a-t-il jamais été ? – a fini par s’affadir. Il fallait alors trouver une “publicity stunt” (c’est comme ça que disent les spécialistes outre-atlantique, littéralement une “cascade publicitaire”). Et là, bim ! Des migrants, ma bonne dame ! Des migrants pointent leur nez devant le yacht de Richard. Trop bien ! Un coup de fil pour confirmer l’intérêt de la chose avec son agent, et hop ! voici Dick qui plonge ni une ni deux et qui se retrouve sur le vaisseau de la liberté, au milieu des médecins, ingénieurs, professeurs et autres écrivains qui tentent désespérément de venir nous cultiver.

On fait quelques photos, patati, patata. Et puis voila. Confirmation au téléphone satellite de l’agent de la starlette : oui, c’est bon, Coco, tu es PAR-TOUT dans la presse !

Bon, mission accomplie. Retour sur le Yacht.

Le problème, c’est que les photographes convoqués pour la “cascade publicitaire” susnommée ne sont pas repartis aussi sec… Ils sont même restés pour faire quelques clichés dudit Dick sur son yacht juste après… Et là, évidemment, ça le fait moyen.

Mais sont-ils bêtes, sont-ils bêtes…

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote