DR.
DR.

Parmi les revendications populaires qui circulent sur les réseaux depuis un mois, il en est une récurrente : il faut réduire le train de vie de l’Etat. Permettez-moi d’y apporter un bémol.

Oui, le gouvernement, et l’Etat dans son ensemble, gaspillent quotidiennement en France l’argent des Français. Ici n’est pas la place pour faire la liste de ces dépenses indues, infondées, incontrôlées, mais chacun sait – et certains les répertorient – que ces dépenses se comptent en milliards. Bien sûr, rapportées au niveau de la dette, même quelques milliards ne sont rien. Mais, lorsqu’il s’agit d’assainir des finances, un réflexe de “bon père de famille” est de couper court à toutes les dépenses, même modestes.

Mais certaines de vos revendications vont plus loin. Je lis deci delà que l’Etat devrait prendre exemple sur les pays nordiques, et annihiler toute trace de prestige. Les gouvernants et le président devraient être des fonctionnaires comme les autres, et travailler dans des bureaux comme les autres.

Je ne suis pas d’accord.

Même si les “ors de la république” peuvent rendre tristement jaloux Monsieur ou Madame Tout-le-monde qui vit dans sa maison pas encore rénovée par Stéphane Plaza, le rôle des meubles et immeubles de la république, c’est précisément d’en imposer ! Il ne s’agit pas d’un quelconque état nordique, il s’agit de la France ! Et la France, 1500 ans d’Histoire, conquérante aux quatre coins de la Terre, émancipatrice des peuples, ne peut – pardonnez mon chauvinisme – habiter en HLM.

En ce sens, je comprends tout à fait qu’un ministre refusa obstinément de quitter le Louvre pour rejoindre Bercy…

La France qui reçoit se doit de le faire dans une vaisselle de la manufacture de Sèvres, entourée de tapisseries d’Aubusson. Et si on peut ajouter un quatuor qui joue du Couperin, je n’ai rien contre. La France, non, pardon, ce n’est ni la Suède ni le Danemark. J’ai du respect pour nos voisins vikings, mais je tiens absolument au prestige de notre nation et je me moque bien qu’il bénéficie personnellement à Monsieur et Madame Sarkozy, Duchmoll, ou Macron.

Réduisons les gaspillages, mais certainement pas le prestige et la pompe.

Ce qui compte, c’est la France.


Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Pour cette raison, nous avons mis en place trois types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel