Shutterstock
Shutterstock

On m’a prévenu avant de publier ce papier : la grande majorité des lecteurs de La Lettre Patriote ne sont pas croyants ni a fortiori pratiquants. Il y aurait même quelques bouffeurs de curés dans la salle. Ce n’est pas grave, vous pouvez rester.

Néanmoins, il va falloir vous faire à une idée qui peut-être vous dérangera un peu : la seule barrière durable possible contre l’islam, c’est le christianisme, catholicisme en tête. Ce n’est pas moderne ? Peut-être, mais vous n’aurez pas d’autre solution.

Les articles pullulent qui racontent que les jeunes mères musulmanes de la génération 1990 sont effarées de voir leurs filles se voiler et pratiquer un islam de plus en plus rigoriste. Pourtant, ça ne devrait être une surprise pour personne. Croire que l’humain peut vivre dans une société qui n’a plus rien d’autre à lui offrir que d’être un consommateur effréné sous perfusion de la CAF, croire que ça va suffire aux âmes et au questionnement métaphysique, aussi simple soit-il, c’est se fourvoyer gravement.

Ce fut pendant des années le positionnement des laïcards franc-maçons (excusez le pléonasme) : « Les musulmans ? Ils abandonneront tout ça et finiront en Nike. » Un tel mépris de la spiritualité est non seulement à vomir, mais il est surtout d’une bêtise sans fond. Oui, les musulmans ont adopté les Nike… sous le qamis, tenue traditionnelle.

Les laïcards républicains (encore un pléonasme, veuillez me pardonner) tels Debré ou Mélenchon croient que la république a force de religion. Normal, puisqu’ils lui vouent un culte. Mais que te dira la république sur ta vie après la mort ? Que te dira la république sur le fondement des vertus ? Que te dira la république sur la source de la morale ? Tout ceci est ridicule. La république a échoué dans tout ce qu’elle a entrepris, et elle a même détruit son seul « succès » : l’école publique, qui fut pourtant un joyau au début du XXe siècle.

L’islam vaincra et emportera tout le pays, il n’y a absolument aucun doute à avoir, par l’alliance de la démographie et de la démocratie. Il suffira d’avoir la majorité au Sénat et à l’Assemblée pour convoquer le Parlement afin de modifier la constitution et de faire du régime une république islamique. Le tout le plus légalement du monde. Ceci est cousu de fil blanc, écrit d’avance. Sauf… sauf si nous convertissons les banlieues. Sans attendre.

Car soyons clairs : ce qu’a le Christ à offrir à la jeunesse, c’est quand même autre chose qu’une promesse de vierges dans un autre monde. L’aventure de la Chrétienté, c’est ce qui a construit notre entière civilisation, la plus belle, la plus resplendissante, la plus intelligente et la plus riche sous les cieux.

Entre rien et l’islam, la jeunesse choisira toujours l’islam, et le la comprends. Mais entre le Christ et Mahomet… c’est une tout autre paire de manches.

Lisez-moi bien, vous les athées et autres pourfendeurs de cols romains : vous êtes les alliés involontaires de la conquête islamique. Involontaires, mais alliés quand même. Il serait peut-être temps de revenir à vos racines. Notre civilisation en vaut peut-être la chandelle, non ?

Print Friendly, PDF & Email