DR
DR

Une trentaine de djihadistes ont été tués dans une opération de l’armée française jeudi près de Niaki, à 180 km de Mopti, dans le centre du Mali, au centre du Mali, deux jours après la « neutralisation » d’un haut responsable lié à Al-Qaïda, a annoncé vendredi soir l’état-major des armées françaises.

« Une trentaine de membres d’un GAT (groupe armé terroriste) appartenant au RVIM (Rassemblement pour la victoire de l’islam et des musulmans, aussi appelé GSIM, ndlr) ont été neutralisés » lors d’une opération aérienne et héliportée de la force Barkhane, a indiqué le porte-parole de l’état-major, le colonel Frédéric Barbry.

Ils ont été la cible « de frappes aériennes de Mirage 2000, de tirs d’hélicoptère Tigre et de commandos de montagne », a-t-il ajouté.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote