DR
DR

Vous vous souvenez de Jean-Paul Delevoye ? C’est le charmant garçon dévoué à ses maîtres qui avait mis à la poubelle des centaines de milliers de signatures de familles lors des manifs pour tous…

Aujourd’hui, il est rattrapé par quelques unes de ses erreurs.

Une perquisition a eu lieu, ce mardi 30 juin, à son domicile, dans le cadre d’une enquête sur sa déclaration d’intérêts non conforme qui avait provoqué sa démission en décembre.

L’enquête, confiée à l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), vise des soupçons d’«abus de confiance», «abus de biens sociaux» et recels de ces délits, selon le parquet. Cet hiver, la Haute autorité avait estimé que les manquements déclaratifs de M. Delevoye étaient susceptibles de constituer une infraction pénale, «en raison de leur nombre, de la nature de certains intérêts omis et des risques de conflits d’intérêts avec ses fonctions gouvernementales»

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote

CLIQUEZ POUR LE RECEVOIR !

CLIQUEZ POUR LE RECEVOIR !