Shutterstock
Shutterstock

« Proposition de loi visant à renforcer la réponse pénale contre les infractions à caractère raciste, antisémite ou discriminatoire ». Voilà l’intitulé d’une loi, votée en première lecture par l’Assemblée nationale et dont tous les médias et tous les politiciens devraient parler. Il s’agit d’une nouvelle loi scélérate, destinée à museler toujours plus la liberté d’expression, dont les implications sont cauchemardesques.

Lisez cet article :

Décryptons :

Quiconque fera dans un cadre PRIVÉ ne serait-ce qu’une plaisanterie susceptible d’être interprétée comme « raciste » « homophobe » ou « handiphobe » pourra être traduit en correctionnelle sur simple délation.

Pendant que vous regardiez l’inscription de l’avortement dans la constitution, les députés mettaient tranquillement en place une pierre décisive dans la construction du plus infâme des totalitarismes.

Print Friendly, PDF & Email