Shutterstock
Shutterstock

Nous publions ici une lettre reçue d’un de nos lecteurs.

Quelle idée pertinente de nommer ce blog « La Lettre Patriote » !

Parce que les avis divergents s’affrontent, et l’on comprend bien que ce terme de « patriote » divise. Pire, il crée d’apparentes frontières entre gens de ce pays.

En pleine crise politique et morale mise en avant par l’expression en place publique des Gilets Jaunes, ce mot de « patriote » résume à lui seul ce qui ne va pas en France : la désinformation et le recul de l’instruction.

Oui, les gens de ce pays ne savent plus vraiment de quoi elles et ils parlent, et c’est inquiétant. Connaître le sens des mots employés, c’est la base de toute communication entre personnes. Sinon, on court droit vers le règne de la médiocrité. Et non, ce n’est pas souhaitable.

Par « patriote », le dictionnaire définit une personne qui aime son pays parce qu’elle en est originaire ou devenue citoyenne. Par extension, on parle aussi d’un « patriote » comme un membre d’une communauté de vie à laquelle on a le sentiment d’appartenir.

Pour certains, cette communauté est refermée sur elle même, exclu ante et agressive. Pour d’autres, dont je suis, cette communauté est ouverte aux influences des autres et prêt à accueillir les individus qui se reconnaissent en ses valeurs. Fière de son passé et ses racines, cette patrie peut d’autant plus connaître des évolutions inéluctables qui ne doivent pas l’ effrayer. Bien au contraire, elle va assimiler les apports extérieurs, c’est à dire les incorporer par petites touches à son corpus idéologique.

Pour aller plus loin et mieux me comprendre, j’invite les internautes à se référer à l’ouvrage de Jean Jaurès “l’Armée Nouvelle“. Il renvoi nombre d’antagonismes dos à dos.

Vive la patrie des Lumières !

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote