DR
DR

Plus de 200 voitures ont été incendiées à Strasbourg (Bas-Rhin) pendant la nuit de la Saint-Sylvestre, indique France Bleu Alsace, mercredi 1er janvier. C’est le double de l’année dernière. La situation est comparable à celle d’il y a 20 ans, constate Robert Hermann, le président de l’Eurométropole de Strasbourg et adjoint au maire en charge de… la sécurité.

Ces troubles font suite “à un mois agité sur Strasbourg”. Les incendies ont été commis avec “méthode. D’une manière systématique sur des parkings, une à dix voitures sont mises à feu les unes après les autres soit par des retardateurs de feu, soit par des systèmes de mise à feu, essence et jets de flammes.”

Robert Hermann souhaite une législation similaire avec celle des Allemands pour “qu’on ne trouve plus des pétards dans les magasins du côté allemand. Il faut une législation européenne pour que tout cela cesse mais que l’on puisse quand même s’amuser.” L’adjoint au maire insiste : “Il faut être adulte et considérer que cette vente représente un danger réel pour les populations.”

Est-il permis de douter que le problème puisse être résumé à un souci de pétards ?

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote