A Sokolka, petite ville polonaise située à deux pas de la Biélorussie, les habitants suivent de très près la situation des migrants bloqués à la frontière avec le pays voisin. CNEWS a pu s’entretenir avec plusieurs personnes pour recueillir leurs témoignages.

Marek, 56 ans et ancien parachutiste de l’armée polonaise, ne semble pas spécialement inquiet. «Je ne pense pas que la situation soit si dangereuse. Nous avons suffisamment de forces pour maintenir notre pays en sécurité. Parce que les Polonais sont prêts à se battre, contre la Russie et la Biélorussie», n’hésite-t-il pas à affirmer face caméra.

De fait, tous les habitants de Sokolka ne partagent pas l’avis de Marek. Le village n’est en effet qu’à dix kilomètres de la frontière. «Nous avons peur pour nos vies, pour nos familles», résume une femme au micro de CNEWS.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote