SC Image / Shutterstock
SC Image / Shutterstock

L’ancien président Nicolas Sarkozy est renvoyé en correctionnelle pour l’affaire Bygmalion. La Cour de cassation vient de rejeter son pourvoi. Il sera donc jugé pour « financement illégal de campagne ». Il lui est reproché des dépenses excessives lors de sa campagne présidentielle de 2012, soit 20 millions d’euros au-delà du seuil autorisé.

Nicolas Sarkozy encourt une peine d’un an de prison et 3.750 euros d’amende.

L’ancien chef de l’Etat doit faire face à d’autres enquêtes. Il est mis en examen depuis mars 2018 dans l’enquête sur le financement libyen présumé de sa campagne de 2007. Une requête en annulation sera examinée le 17 octobre.

Enfin, Nicolas Sarkozy doit être jugé prochainement pour « trafic d’influence » et « corruption » dans l’affaire dite des « écoutes téléphoniques ». 

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote