Le 3 mai 1814, après sa défaite face aux armées coalisées d’Europe, l’Empereur s’installe à l’île d’Elbe. Moins d’un an plus tard, à la tête d’un millier d’hommes, Napoléon débarque en France et reprend le pouvoir. Mais le 18 juin 1815, à Waterloo, il essuie une défaite sans précédent contre les Britanniques et les Prussiens. L’homme qui dominait l’Europe entière va devenir en quelques mois le prisonnier du rocher de Sainte-Hélène. Pour tenter d’expliquer sa chute, des indices ont été recherchés, du château de Fontainebleau à la plaine de Waterloo, en passant par l’île d’Elbe, Stockholm et Vienne.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote