Shutterstock
Shutterstock

La perte de deux de nos meilleurs soldats pour aller récupérer deux profs inconscients partis se promener dans des territoires déconseillés par le ministère des affaires étrangères confine au scandale national. Et l’idée même que le président de la république aille accueillir ces “otages” à l’aéroport ne fait qu’augmenter la colère qui gronde.

Non, l’armée française n’est pas une compagnie d’assurance qui se met à votre disposition pour vous rapatrier quand vos vacances se passent mal.

Non, les corps d’élite de l’armée française ne sont pas là pour “sauver des vies” de vacanciers, mais pour défendre le territoire national et protéger les intérêts économiques et géo-stratégiques de la France dans le monde.

Les deux profs dont l’inconscience aura coûté trois vies – leur guide et nos deux soldats – devraient se cacher, raser les murs, pétris de honte.

Et nous, nous ajouterons les noms “Cédric de Pierrepont” et “Alain Bertoncello” à notre mur des héros, de silencieuses larmes coulant sur nos visages.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote