DR
DR

L’Association des maires d’Île-de-France a adressé une lettre ouverte au président de la République, pour lui demander «solennellement de repousser la date de réouverture des écoles s’agissant des départements classés rouges et en particulier de l’Île-de-France à une date ultérieure au 11 mai».

Dans leur texte, publié par nos confrères de La Tribune, les 316 maires franciliens se demandent «pourquoi l’État se désengage de ses responsabilités en la matière, alors même que l’éducation d’une part, et la santé d’autre part, sont des compétences régaliennes». «Notre région capitale devrait avoir une place plus forte dans la concertation nationale menée pour la stratégie de déconfinement», exhortent-ils, réclamant «de ne pas faire reposer sur les maires la responsabilité juridique, politique et morale de la réouverture des écoles».

Ils rappellent que plusieurs maires «ont annoncé refuser d’ouvrir les écoles, d’autres demandent à être simplement rassurés quant à leur éventuelle mise en cause, en cas de contamination d’un enfant par exemple». Une initiative comprise par le président LR de l’Association des maires de France, François Baroin, selon qui les maires ne doivent pas devenir «des kamikazes» malgré eux.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote