Shutterstock
Shutterstock

C’est un entretien qui fera date, publié par la revue Pouvoirs. L’ancien ministre des finances, Michel Sapin, y décrit par le menu les pressions organisées par les lobbies en France, et plus particulièrement à Bercy.

« Dans tous les secteurs, et pour ceux que j’ai le mieux connus, dans les secteurs bancaires et financiers, dans le domaine de la fiscalité des entreprises, ou celui de la régulation des marchés, les représentants d’intérêts, les lobbys, sont omniprésents, souvent insistants et toujours débordants d’énergie »

Michel Sapin, dans Pouvoirs

On apprend entre autres dans cet entretien que les lobbies se sont diablement professionnalisés ces dernières années. La quasi-totalité des grandes entreprises et des grands patrons font appel aux services de cabinets spécialisés.

« Souvent talentueux et habiles, ces cabinets de conseils sont très présents, que ce soit pour organiser une rencontre dans le bureau du ministre, remarque-t-il, ou, de manière plus conviviale, pour arranger un déjeuner ou un dîner propice à des échanges plus détendus et discrets. »

Autre pratique prisée des lobbyistes : le recrutement d’anciens hauts fonctionnaires du ministère des Finances.

« Les lobbys les plus influents, qui, comme des poissons dans l’eau, se trouvent les plus à l’aise dans les couloirs de Bercy, qui parlent la même langue et partagent les mêmes références, relève Michel Sapin, sont ceux qui sont dirigés ou représentés par d’anciens responsables des administrations du ministère de l’Economie et des Finances. »

Dans ces officines, il est assez commun que l’expert de la fiscalité vienne de la direction des impôts ! … ou que le spécialiste des sujets bancaires soit un ancien de la direction du Trésor chargée… des règles du secteur bancaire !

Quand on vous dit que les lobbies sont une invention des conspirationnistes…

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote ! Nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Si vous pensez que nous faisons un bon travail, s'il vous plaît choisissez l'abonnement qui vous correspond EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel