Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock
Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock

C’est le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui l’a annoncé ce mardi 22 janvier devant les députés : les forces de sécurité qui utilisent des lanceurs de balles de défense (LBD) seront équipées de caméras-piétons dès la prochaine journée de manifestation, samedi.

Néanmoins, il y a un hic : les caméras, qui seront systématiquement activées “en conditions normales” seront désactivées “en cas d’agression” des forces de l’ordre.

Autrement dit, dès que les images auront un peu d’intérêt, y compris éventuellement judiciaire, elles n’existeront plus.

De qui se moque-t-on ?

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote