DR
DR

C’est une petite phrase lourde de sens qui se glisse dans un rapport publié par MicroSave Consulting en partenariat avec la Fondation Mastercard, rassemblant les résultats d’une étude sur les envois de fonds des migrants sur les corridors entre la France, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal.

Dans ces trois pays africains, le marché des transferts internationaux a représenté 3,7 milliards de dollars en 2018 selon la Banque mondiale.

Et c’est ainsi qu’on apprend que les envois de fonds des migrants sont en passe de devenir la principale source de financement extérieur dans les pays d’Afrique de l’Ouest.

Bien évidemment, cette principale source de financement que représentent les transferts d’argent, se voit menacée par la pandémie de COVID-19 qui a presque immobilisé l’économie mondiale.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote