Pour Alain Finkielkraut, le vote des électeurs pour des députés du Rassemblement national s’est fait “pour une raison très estimable“. “Ils éprouvent une angoisse existentielle.

Print Friendly, PDF & Email