DR
DR

Il faut absolument visiter l’exposition consacrée aux Compagnons de la Libération dans la lutte clandestine (1940-1944), aux Invalides, et y emmener vos enfants et vos petits-enfants !

Il y a quatre-vingts ans, les services secrets de la France libre prenaient le nom de Bureau central de renseignement et d’action (BCRA). Ainsi entrait dans l’histoire une organisation d’un genre nouveau, unique lien entre le général de Gaulle, à Londres puis à Alger, et la Résistance intérieure. Le BCRA allait jouer un rôle essentiel dans le combat pour la libération de la France. À plus long terme, il posa les fondations des services secrets français modernes, dont l’actuelle Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) créée en 1982 est l’ultime incarnation.

Présentée au musée de l’Ordre de la Libération, en l’Hôtel national des Invalides, du 23 juin au 16 octobre 2022, l’exposition est organisée par l’Ordre de la Libération et la DGSE.
Elle puise des exemples dans les parcours choisis parmi ceux des 174 Compagnons de la Libération issus des services secrets pour décrypter le monde des agents clandestins.
Comment sont-ils recrutés et formés ? Comment leurs missions sont-elles préparées ? Que signifie ”être un clandestin“ dans la France occupée ? Quelles fonctions ces agents exercent-ils sur le terrain ?
Autant de questions auxquelles s’attache à répondre l’exposition ”Les agents secrets du Général. Les Compagnons de la Libération dans la lutte clandestine (1940-1944)“.

Commissariat de l’exposition
• Sébastien Albertelli
Agrégé d’Histoire, docteur en Histoire.
• Lionel Dardenne
Assistant de conservation au musée de l’Ordre de la Libération.
• Vladimir Trouplin
Conservateur du musée de l’Ordre de la Libération.
• Le représentant de la DGSE.

Print Friendly, PDF & Email