Au cœur de la forêt amazonienne, les arbres cachent la plus grande frontière française, celle entre la Guyane et le Brésil.
Une frontière impossible à repérer du ciel comme du sol. Ici pas de fleuve ou de barbelés pour la représenter physiquement, seules 7 bornes en béton, posée dans les années 50, la matérialise sur plus de 320 km.

À l’heure de la géolocalisation et de l’ultraprécision, une expédition composée de scientifiques et de la Légion a été organisée afin de déterminer de façon exacte le tracé de l’une des plus grandes frontières de notre pays.
Pour y arriver, ils n’ont qu’une solution : parcourir à pied, comme à l’époque des premiers explorateurs, l’intégralité de cette ligne de séparation.

Une véritable aventure coordonnée par la Légion, l’un des rares corps de l’armée à pouvoir s’adapter aux dangers de la forêt équatoriale humide, l’un des milieux les plus hostiles pour l’homme.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote

CLIQUEZ POUR LE RECEVOIR !

CLIQUEZ POUR LE RECEVOIR !