DR
DR

Le chef de la fédération LR du Val-d’Oise dit ne pas croire aux chances de Valérie Pécresse et plaide dans Le Figaro pour «rassembler les droites».

La décision pour autant « n’a pas été facile à prendre » pour ce membre de la commission d’investiture de LR (!) qui est aussi président de la fédération du mouvement dans le Val-d’Oise.

« Soutenir la candidature de Valérie Pécresse, malgré mes réserves sur son caractère Macron-compatible, n’avait de sens que si celle-ci pouvait gagner. Or tous les observateurs la donnent largement battue et bon nombre des grands élus LR l’ont lâchée pour rejoindre Emmanuel Macron. Dans ces conditions, pourquoi ne pas faire campagne sur nos idées ? », explique le parlementaire.

Il se dit attaché à la ligne RPR-UDF de 1990. Un programme de « rupture franche avec le socialisme malheureusement abandonné par nos dirigeants à chaque fois que nous avons été au pouvoir », tacle-t-il.

Print Friendly, PDF & Email