DR
DR

Grâce au Brexit, le Royaume Uni peut désormais décider en toute liberté de qui est accepté ou non sur son territoire.

Ce demandeur d’asile de 25 ans a demandé l’asile au Royaume-Uni en mai 2020. Il a fui la conscription forcée dans l’armée de Bachar el-Assad en 2017 (…) Il a déclaré que s’il était renvoyé de force en Syrie, il serait ciblé en tant que réfractaire au service militaire, arrêté, détenu et tué.

Jusqu’à présent, le Royaume-Uni n’a pas renvoyé les réfugiés syriens dans leur pays. Mais le Guardian a eu connaissance d’une lettre de refus (à sa demande d’asile) envoyée par le ministère de l’Intérieur au demandeur d’asile, dans laquelle les fonctionnaires écrivent : “Nous ne sommes pas convaincus que vous couriez un risque de persécution ou un risque réel de préjudice grave à votre retour en République arabe syrienne en raison de vos opinions politiques.”

“Mon avocate fait appel de la décision du Home Office et dit que c’est le premier cas de refus d’asile à un migrant syrien qu’elle ait vu. J’espère que je ne serai pas renvoyé de force en Syrie.”, déclare le demandeur d’asile.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote