DR
DR

J’ai longtemps cru qu’un préfet représentait la république. Qu’il était, super-fonctionnaire, bien au-dessus de toutes les querelles partisanes. Mais ça, vraisemblablement, c’était avant.

Le préfet Lallement, sur une vidéo qui a choqué la France, a cru bon de jeter à une femme en plein Paris : « Nous ne sommes pas dans le même camp, madame ! » 

De nombreux indices un peu partout dans nos belles démocraties tendent à nous faire comprendre que l’État profond, celui qui ne change pas selon les élections, est beaucoup moins neutre qu’on l’imaginait dans notre naïveté de citoyens. Il s’en dégage même quelques couleurs précises…

Trump aux Etats-Unis en fait les frais, et en France, c’est le peuple qui subit la partialité de l’appareil de l’État…

L’arrivée d’Emmanuel Macron a l’Élysée aura au moins eu un mérite : les langues se délient, les mépris s’affichent, les partialités ne se cachent plus. C’est sans aucun fard qu’un préfet déambule à Paris en se moquant d’une citoyenne. C’est sans masque que le président lui-même parle des gens qui ne sont rien…

Décidément, rien ne nous sera épargné…

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote