Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock
Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock

Il y a de quoi s’inquiéter. Le Pouvoir, qui sait que toutes ses moindres déclarations sont étudiées au microscope, que tous ses mouvements sont scrutés, enchaîne les déclarations méprisantes, voire insultantes, à l’adresse des Gilets Jaunes.

Que l’on compte parmi les soutiens desdits Gilets ou non, qu’on considère leur mouvement comme intéressant ou non, qu’on se sente concerné ou non, on est forcément très étonné – et le mot est faible – devant l’attitude gouvernementale ces derniers jours. Depuis le Président qui profite des voeux à la nation pour insulter une partie du peuple, jusqu’au porte-parole du gouvernement qui en remet une couche, en passant par les arrestations sans motif, “préventives” (ce qui est est très compliqué à justifier juridiquement – on n’est pas dans Minority Report), beaucoup de signes belliqueux sont envoyés par ce qui ressemble de plus en plus à un gouvernement de pompiers pyromanes.

La vraie question est donc lancinante, pesante, effrayante aussi : le Pouvoir cherche-t-il l’affrontement ? Avons-nous à la tête de l’Etat des gamins mal dégrossis qui portent le menton en avant comme les Sharks et les Jets de West Side Story, avec le final que l’on sait ?

Bref, sommes-nous en danger ?

Que le Pouvoir n’ait encore rien compris au mouvement en cours, c’est une évidence. Mais qu’il pousse à la haine et à l’affrontement, c’est déjà plus inquiétant.

Où tente-t-on de nous emmener ?


Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service en toute sécurité a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Pour cette raison, nous avons mis en place quatre types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel