Le général Michel Yakovleff, ancien vice-chef d’état-major au Shape, commandement suprême interallié, a jugé que les intentions de Vladimir Poutine s’étendaient bien au-delà de l’Ukraine, mais qu’il s’attaquait à l’OTAN dans son entièreté, et que la France avait tout intérêt «à rentrer dans l’arène».  

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jean-Marie Daubrege
Jean-Marie Daubrege
18 jours il y a

Général, peut-être, mais connard accompli! Il me rappelle un sergent, du temps de mon service militaire, qui parlait en continu de tuer du communiste! A croire qu’un général arrivé à 50 ans, mieux qu’une Rolex, se doit d’avoir vécu sa guerre!
S’il veut guerroyer à tout prix, qu’il s’attache à regarder le foutriquet, son chef direct, et se demande s’il a bien choisi son camp…