Shutterstock + LLP
Shutterstock + LLP

Cette date du 11 avril 2019 sera à marquer d’une pierre noire. C’est ce jour que l’Assemblée dite nationale, par 147 voix pour, 50 contre, et 8 abstentions, la adopté le projet de loi pour « la croissance et la transformation des entreprises » (PACTE). Le texte, originellement, entend faciliter la vie des entreprises, mieux associer les salariés et redonner vigueur à la croissance.

Mais parmi les 200 articles, sont prévues les privatisations d’Aéroports de Paris (ADP) et de La Française des jeux (FDJ), deux fleurons de l’économie nationale, en parfaite santé.

Il semble que ce gouvernement soit décidé à continuer de céder les bijoux de famille de la France, par pans entiers. Comment l’arrêter ?

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote